[2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Discussion à propos de tout ce qui n'entre pas dans le cadre des autres forums.
[participation réservée aux membres inscrits]
Règles du forum
Merci de soigner la rédaction de vos messages et de consulter ce sujet avant de poster. Pensez également à utiliser la fonction recherche du forum.
MB
Administrateur
Administrateur
Messages : 7768
Inscription : samedi 28 mai 2005, 14:23
Statut actuel : Enseignant

[2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par MB »

Bonjour,

Comme indiqué dans le message suivant, on peut observer que 70% des postes ne sont pas pourvus dans l'académie de Versailles, que 61% des postes ne sont pas pourvus dans l'académie de Créteil, et même que 28% des postes ne sont pas pourvus dans l'académie de Paris.
MB. (rejoignez pCloud et bénéficiez de 10Go de stockage en ligne gratuits)
Pas d'aide en message privé. Merci de consulter ce sujet avant de poster votre premier message.
projetmbc
Utilisateur chevronné
Utilisateur chevronné
Messages : 2035
Inscription : samedi 29 décembre 2007, 00:58

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par projetmbc »

Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...
guiguiche
Modérateur général
Modérateur général
Messages : 8153
Inscription : vendredi 06 janvier 2006, 15:32
Statut actuel : Enseignant
Localisation : Le Mans

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par guiguiche »

Le job-dating a peut-être fonctionné l'autre jour ? Bon, faut trouver 1000 personnes pour aller à Trappes, les Ulis, etc ...
Restent encore les maths, les oraux viennent de débuter ce lundi. Les autres matières ne sont pas en reste. Jusqu'ici, tout va bien.
Pas d'aide par MP : les questions sont publiques, les réponses aussi.
Tu as apprécié l'aide qui t'a été fournie ? Alors n'hésite pas à rendre la pareille à quelqu'un d'autre.
Un peu d'autopromotion.
MB
Administrateur
Administrateur
Messages : 7768
Inscription : samedi 28 mai 2005, 14:23
Statut actuel : Enseignant

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par MB »

Voici le contenu d'un article plus détaillé sur www.cafepedagogique.net.
Concours : Seulement un poste sur trois pourvu en Ile-de-France dans le 1er degré

On s'attendait à une catastrophe. C'est encore pire : Seulement un poste sur trois est pourvu au concours externe de recrutement des professeurs des écoles en Ile-de-France. Ce sont près de 2000 postes qui vont rester vacants à la rentrée. Il sera très difficile de trouver 2000 contractuels supplémentaires cet été. Le ministère a bien plongé l'enseignement public dans une crise inédite.

Du jamais vu

On n'a jamais vu de tels résultats aux concours de recrutement de professeurs des écoles. En Ile-de-France, aux concours externe des professeurs des écoles (CRPE externe) on compte seulement 424 admis dans l'académie de Versailles pour 1430 postes proposés. C'est plus de 1000 postes qui restent vacants. Dans l'académie de Créteil il y a 419 admis pour 1079 postes, soit 660 postes vides. Et même à Paris la crise est là : 157 admis pour 219 postes mis au concours, soit 62 postes sans titulaire. A Versailles on a donc seulement 30% des postes qui sont remplis. A Créteil c'est 39% et à Paris 72%.

Pour comprendre la profondeur de la crise, il faut rappeler que Créteil et Versailles sont traditionnellement déficitaires. Ensuite il faut comparer avec 2021. En 2021 on comptait 1271 admis à Versailles pour 1409 postes proposés, soit trois fois plus que cette année. A Créteil il y avait 1056 admis pour 1420 postes. Soit plus que deux fois plus que cette année. A Paris en 2021 tous les postes étaient pourvus avec 202 admis.

A la rentrée 2022, 1728 postes vont manquer en Ile-de-France. Certes il y a bien les concours spéciaux de Versailles et Créteil. Mais il auront probablement moins de candidats ne serait-ce que parce que les listes complémentaire pourraient être utilisées dans les autres académies. Et ces concours n'offrent que 700 postes (500 à Créteil et 200 à Versailles). Même s'ils étaient tous pourvus la situation resterait catastrophique , notamment à Versailles.

Une crise programmée

Cette crise n'arrive pas par hasard. Elle découle en partie de la réforme du concours qui a repoussé en M2 un concours qui avait lieu en M1. Pour les masters MEEF cela a asséché le vivier et c'est particulièrement visible dans le premier degré. Cette évolution aurait dû être anticipée car elle était parfaitement prévisible. Elle ne l'a pas été. Régulièrement invité par la Cour des Comptes et les rapporteurs du budget de l’Éducation nationale à anticiper la baisse démographique, le ministère semble avoir privilégié un management à long terme des postes. Effectivement il y aura probablement moins de titulaires en 2022 que 2021. Mais il sera très difficile de trouver près de 2000 contractuels supplémentaires pour le premier degré cet été.

Concrètement on va dans les 3 académies vers des fermetures de classes à la rentrée, en remplissant les autres classes. Et il n'y aura peut-être quand même pas assez de professeurs pour accueillir les élèves.

Cette situation dramatique se déroule dans les académies les plus populaires. On voudrait avoir la garantie qu'il n'y aura pas de suppressions de classes dans les écoles de l'éducation prioritaire. Si c'était le cas cela veut dire que le management ministériel a fait le choix de faire des économies sur les enfants les plus fragiles et qui ont le plus besoin de l'école.

Les syndicats ont alerté le ministre de la gravité de la situation. Le Snuipp FSU a appelé à utiliser les listes complémentaires et à rendre le métier attractif. Le Se Unsa a déposé une alerte sociale et fait des propositions pour faire face à la crise. Le Snudi FO demande lui aussi l'utilisation des listes complémentaires.

Mais comment ne pas faire le lien entre cette situation et les choix de management du gouvernement ? Au delà des questions salariales et du discrédit entretenu sur le métier d'enseignant (comme l'ont encore montré les jobs datings), la loi de transformation de la fonction publique a fait le choix de favoriser la contractualisation comme mode d'embauche normal des agents de l’État. C'est à la fois le choix du management à moyen terme (ne pas créer des postes qui pourraient devenir excédentaires si la baisse démographique continue) et celui à long terme (remplacer les fonctionnaires par des contractuels) qui expliquent la crise actuelle du recrutement. Et ce sont les enfants des académies populaires qui en font les frais.

François Jarraud
MB. (rejoignez pCloud et bénéficiez de 10Go de stockage en ligne gratuits)
Pas d'aide en message privé. Merci de consulter ce sujet avant de poster votre premier message.
projetmbc
Utilisateur chevronné
Utilisateur chevronné
Messages : 2035
Inscription : samedi 29 décembre 2007, 00:58

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par projetmbc »

Peut-être une solution innovante...

https://www.telerama.fr/enfants/penurie ... 011057.php
MB
Administrateur
Administrateur
Messages : 7768
Inscription : samedi 28 mai 2005, 14:23
Statut actuel : Enseignant

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par MB »

Pas si innovante que ça, puisque déjà évoquée le 01/04/2022 par le café pédagogique dans une version optimisée ne nécessitant même pas la présence coûteuse d'un surveillant. :D
Remplacements : JM Blanquer créé les PCE

C'était dans l'air du temps. Mais Jean Michel Blanquer accélère le processus à quelques jours seulement de son départ de la rue de Grenelle. Un décret publié ce matin au Journal officiel crée les PCE : professeurs de la continuité éducative. Ils seront chargés d'assurer les remplacements dans le premier et le second degré à distance à l'aide de robots "Gille". Pour le ministère, les PCE sont la solution au problème des remplacements. Un programme d'équipements numériques, particulièrement destiné au premier degré, accompagne cette mesure.

Régler un problème ancien

Alors que l'épidémie de covid redouble (littéralement) dans les écoles et établissements, le problème du remplacement dans les écoles et établissements s'impose à nouveau dans les urgences. A vrai dire c'est un problème déjà ancien. Depuis des années la Cour des Comptes demande d'inscrire le remplacement dans les obligations de service des enseignants. Un rapport de décembre 2021 le répète encore pour le second degré. La question a aussi été évoquée au Grenelle de l'éducation dans le cadre des nouvelles missions des professeurs.

En même temps, la pandémie a amené tous les enseignants à utiliser les outils numériques. L'hybridation s'est imposée pendant des mois. L'idée de la maintenir pour certains enseignements rares a été validée par le ministère. En juillet dernier, devant la commission éducation de l'Assemblée nationale, les directeurs du ministère montraient leur intérêt pour cette formule. "La période a révélé des choses et fait émerger des pratiques pédagogiques qui, dans le prolongement d'un cours en présentiel, peuvent être pertinentes", expliquait E Geffray , Dgesco. "On a des soucis pour améliorer le remplacement des professeurs", continuait V Soetemont, DRH du ministère. "On y travaille dans le cadre du Grenelle. On présente des mesures comme financer des heures supplémentaires pour les AED pour qu'ils encadrent des élèves en cas d'hybridation. Le recours à l'hybridation est intéressante pour améliorer le remplacement notamment de courte durée".

PCE : De 5 à 12 classes à distance

Ce sont ces évolutions qu'entérine le décret publié ce matin. Il crée un corps de Professeurs de la continuité éducative. Recrutés parmi les professeurs des écoles et les certifiés, ces PCE bénéficient d'une grille spéciale, nettement plus avantageuse. Installés dans les rectorats, ils sont chargés de remplacer les professeurs absents du CP à la terminale en produisant des cours à distance. Chaque PCE a en charge 5 classes dans le premier degré à qui il prodigue un enseignement à distance. Dans le second degré, c'est 12 classes jusqu'au bac. Le suivi inclut les préparations et corrections. Chaque école et établissement recevra un robot mobile équipé d'un vidéo projecteur et d'ne caméra permettant au PCE d'être vu et de surveiller la classe. Ce système entrera en fonctionnement au 3ème trimestre.

Réaffectation de moyens et pêche aux électeurs

"Nous avons enfin résolu le problème du remplacement et de la pêche aux contractuels", se félicite M. Havenet, sous directeur à la DRH du ministère. "Ce système va permettre de réaffecter les emplois de remplaçants pour le plus grand bien des élèves", nous a dit M Barbeau, de la Dgesco. E Senne, du syndicat des directeurs, était moins satisfaite. "A la différence des établissements du second degré, nous n'avons pas d'AED pour surveiller les élèves. La tâche va retomber sur nous".

Au ministère, J Chabot, de la DRH, remarque que le robot mobile "Gille" rend inutile la présence d'un surveillant. Le logiciel affiche en permanence la vue des salles de classe et le robot peut se déplacer dans les salles. Il enregistre automatiquement les visages des élèves endormis ou rêveur ainsi que ceux des élèves agités. Le croisement avec le fichier des élèves, qui comprendra leur photo, permettra une identification immédiate.

En prenant cette décision, JM BLanquer désamorce un conflit à venir avec les syndicats. Le programme d'Emmanuel Macron prévoit de revaloriser les enseignants qui accepteront de travailler plus en contrepartie. Le remplacement fait partie des contreparties exigées. Voilà la condition remplie. A quelques jours de l'élection, le président sortant pet afficher qu'il a réglé la question des remplacements. Amenant dans ses filets de nouveaux électeurs.

François Jarraud
MB. (rejoignez pCloud et bénéficiez de 10Go de stockage en ligne gratuits)
Pas d'aide en message privé. Merci de consulter ce sujet avant de poster votre premier message.
MB
Administrateur
Administrateur
Messages : 7768
Inscription : samedi 28 mai 2005, 14:23
Statut actuel : Enseignant

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par MB »

Plus sérieusement, le résultat du dernier admis dans l'académie de Créteil serait de 36,5/180 (soit environ 4,05/20).
MB. (rejoignez pCloud et bénéficiez de 10Go de stockage en ligne gratuits)
Pas d'aide en message privé. Merci de consulter ce sujet avant de poster votre premier message.
projetmbc
Utilisateur chevronné
Utilisateur chevronné
Messages : 2035
Inscription : samedi 29 décembre 2007, 00:58

Re: [2022] Résultats inquiétants du CRPE en Ile de France

Message non lu par projetmbc »

Je ne vais pas faire de la provocation, mais être au contraire constructif.

J'ai envie de dire pourquoi pas, mais à une seule condition, c'est que ce type de profil soit accompagné sérieusement en début de carrière, chose qui ne sera pas faite (au passage, bonjour l'ambiance quand les jeunes moins compétents seront mieux payés).

J'ai déjà pensé à cela par rapport au niveau de maths de pas mal d'enseignants du primaire. On aurait pu proposer que des collègues soient déchargés pour accompagner en situation, ou en parcours théorique, des enseignants fâchés avec les maths.

Je m'arrête car le monde n'est plus à la réflexion, mais à la réaction à court terme.

Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...